L'Agnus Dei inspiré de
'Le marinier de l'Agnus Dei'



'Sa blessure rejoignait dans le silence de ce jour blanc une douleur, ancienne,
personnelle, acceptée. Cri muet de l'enfance et, aux cicatrices, le vent de l'espérance.
Et l'espérance, c'était les flancs jadis visibles de l'Agnus Dei, le vent au dessus
de la vasière ... grâce versée à ses mains pour ne rien laisser perdre.'
Gisèle Le Rouzic

Retour